Archives de Tag: e-réputation

Innovation et intelligence numérique au service du client

Billet de rentrée : après un été très laborieux, voici quelques éléments qui vous permettront de réfléchir au besoin de vous faire accompagner de manière vraiment personnalisée, afin de soigner ce qu’il y a de plus précieux pour vous : vos clients.

Que vous soyez une société de type TPE, un groupe de type PME/PMI avec un besoin d’être mieux visible et bien référencé de manière pérenne, Contenusetstrategies.com a revu toute une gamme de services liées à vos besoins, au bénéfice de vos clients.

Le secteur du web et du e-commerce ont fortement évolué ces dix dernières années, avec une professionnalisation et une montée en puissance d’outils utiles à votre visibilité professionnelle.

Certains sont véritablement essentiels. D’autres sont beaucoup plus anecdotiques, soit trop coûteux soit carrément accessoires au vu des promesses non tenues. Les modes se succèdent et passent aussi niveau widgets et autres technos web.

Depuis 2004, à force d’écouter les besoins de services communication, marketing, commerciaux ou des gérants eux-mêmes, noyés dans une infobésité technologique avec des tendances qui se font et se défont tous les 6 mois, une influence américaine qui ne se dément pas en termes de marketing (Facebook, Amazon et Google obligent), notre rôle est précisément de conseiller au mieux nos clients pour qu’ils évitent de se disperser et soient efficaces.

S’adapter en permanence aux changements

Pas facile au quotidien compte tenu de l’historique de la société de nos clients, de leur univers unique et sectoriel chaque fois très spécifique, des équipes en place parfois sceptiques quant aux changements à impulser, y compris en interne. Surtout lorsqu’on parle digital.

Le e-commerce est particulièrement intéressant puisqu’il remet en question des pans entiers de l’économie autrefois prospères, quasi-monolithiques, où il suffisait de produire, d’ouvrir une boutique bien située pour vendre. Aujourd’hui, c’est l’inverse : il faut très souvent vendre puis produire et distribuer.

Bien sûr, il a toujours fallu communiquer et se faire connaître pour attirer de nouveaux clients.

Le web et ses attentes en terme de comparatif prix, services, sérieux, logistiques, respect et maîtrise du dernier kilomètre imposent leurs propres règles. La maîtrise des réseaux sociaux, la mise en place de stratégies marketing, éditoriales, commerciales ont ajouté une couche de liaison passionnante pour toute relation avec les consommateurs, prospects et clients à fidéliser.

La scénarisation des étapes de ventes en ligne

Parmi les quelques constats en 2017, le #MadeinFrance redevient une valeur forte auprès des consommateurs, les modes de travail évoluent et s’adaptent progressivement au besoin -plus humain- des citoyens avec de nouveaux lieux et une mobilité accrue, reflétant bien l’impermanence de l’économie et du monde en général. Rien de neuf. Buffon, du haut de son encyclopédie, un des 1ers maîtres de forges français du siècle des lumières (XVIIIème) le disait déjà : « rien de permanent en ce monde ! Heureux celui qui le sait ». Les nouveaux entrants souvent pure players digitalisent des pans entiers de l’économie (Uber, Airbnb, Booking, Trip advisor…). Tant et si bien que les très grands comptes les rachètent pour conserver et intégrer dans leur équipes de l’innovation brute et fraîche en matière d’offres.

La maturité des blogs et des forums sont autant de possibilités pour toutes les marques d’exister, de la plus connue jusqu’à la plus décalée ou de niche. Du moment qu’elle répond à un besoin client, elle a désormais plus de chances qu’auparavant d’exister et de vendre en ligne ou en direct à des clients avides de renouvellement.

Le tunnel de vente classique en magasin est bouleversé par le click and collect, la livraison urbaine en deux heures par cycliste ; le tourisme hôtelier est littéralement hacké par les particuliers, depuis les chambres d’hôtes jusqu’aux locations entre particuliers.

Ce que Chris Anderson appelait « La longue traîne » est aujourd’hui réel. Tout dépend de la manière de scénariser vos offres de produits ou de services. Donc chaque TPE ou commerçant peut être visible de sa clientèle !

Évidemment, éditorial, réseaux sociaux, référencements pris en compte lors de la conception ou la refonte graphique de votre site sont déterminants. Cela est valable aussi bien pour un point de vente classique ayant une simple page web comme pour une usine ayant un site très technique présentant son catalogue de produits recherché à l’export.

Si vous souhaitez avoir un avis extérieur pour mieux vous accompagner au sein de vos projets de visibilité et de montée en puissance digitale auprès de vos clients, tout en maîtrisant votre ADN de marque, n’hésitez pas à nous contacter à frederic@contenusetstrategies.com.

Frédéric N. et Stephan O. accompagnateurs de sites webs et éditoriaux depuis 15 ans.

En savoir plus sur www.contenusetstrategies.com. Inscrivez-vous à notre newsletter depuis le site. vous serez informés tous les 3 mois en moyenne. Photo DR. Contenus copyright Fr.N.

Publicités

Des offres étudiées et adaptées à vos besoins

De l’analyse au consulting  :

  • Offre 1 : Refondre la stratégie éditoriale de votre site internet (+33 06 62 12 84 30)

Une analyse ciblée et une refonte réalisée par un professionnel de l’information.

Vos documents professionnels, votre site internet ont besoin de quelques axes d’amélioration en matière éditoriale et vous avez besoin de rédiger une version adaptée à vos objectifs commerciaux et marketing. Ce travail se fait en concertation avec vous qui connaissez bien mieux que personne votre entreprise, vos clients et vos objectifs commerciaux.

Journaliste en presse quotidienne puis fondateur d’un portail web axé économie, je vous propose de relire votre rédactionnel dans le détail, d’accorder toute son importance à la présentation des informations par rapport à votre cible commerciale. Ensuite, nous ferons évoluer ensemble vos supports de communication web et print selon vos objectifs.

Presse écrite et édition-références 2016

 

  • Offre 2 : Vous accompagner dans la mise en oeuvre de vos réseaux sociaux :

Donnez un impact maximal à vos réseaux sociaux !

Vous avez un nouveau site responsive design et prévu la place pour des réseaux sociaux. Vous souhaitez être accompagné pour leur mise en oeuvre par rapport à votre activité spécifique (B to B, B to C, e-réputation).

Pratiquant les réseaux sociaux depuis plusieurs années, connaissant leur impact professionnel, je vous propose d’analyser à vos côtés les réseaux choisis pour votre entreprise.

Afin de mettre en place une véritable stratégie digitale et optimiser votre visibilité web, nous mettons en oeuvre en synergie avec votre équipe l’usage retenu, réseau social par réseau social, pour être efficace dans votre secteur.

 

différents types de RS-plaquette

Les réseaux sociaux deviennent incontournables dans toute stratégie de communication-source Ifop

  • Offre 3 : Animer vos réseaux sociaux de manière externalisée :

Vous avez conscience de l’importance du poste « communication digitale » au sein de votre propre stratégie de développement.
Vous souhaitez externaliser ce poste en confiant la stratégie digitale à un spécialiste qui possède une forte culture éditoriale et d’entreprise.

Après avoir recueilli vos besoins, identifié votre coeur de métier et vos attentes, nous mettons en place ensemble une stratégie qui corresponde à votre démarche commerciale, marketing et communication.
Je vous accompagne lors d’une mission définie pour animer vos pages, groupes Facebook, fils Twitter, autres réseaux choisis afin d’assurer une présence digitale homogène. Pas d’automatisation via des plateformes mais une véritable personnalisation avec une stratégie éditoriale différente selon chaque canal.
La mission nécessite ponctuellement une présence en entreprise avec vos équipes et une véritable implication de l’entreprise.

prix innovation-Polytechnique-16 juin 2016-Fred-rouge-digital au service du tri avec Suez innovation

Je reviendrai vers vous dès que possible pour répondre à votre attente spécifique et définir à vos côtés les solutions à apporter à vos besoins.

Frédéric NICOLAS, consultant en stratégies éditoriales et digitales/rédacteur (15 ans d’expériences print et web)


Cas d’école : Michelin, entreprise familiale préférée des Français

La société auvergnate et désormais mondiale est revenue en force dans le cœur des Français selon l’édition du baromètre Ifop de septembre. Première du classement d’indice d’image, elle doit en partie cette bonne place grâce à une stratégie digitale en phase avec son identité.

Le musée Michelin à Clermont-Ferrand, adossé au site de production. La France qui gagne…à être connue-Edition Kawa copyright

Les fondateurs des pneumatiques Michelin n’en reviendraient pas eux-mêmes. L’entreprise fondée en 1889 n’en est pas à son coup d’essai en ce qui concerne sa communication et son marketing. Dès le début de l’aviation en France, ils ont organisé un challenge pour faire connaître la marque de Paris et donc de la France. Un aviateur a réussi à se poser sur le Puy de Dôme et a empoché une belle somme pour l’époque.
Plus d’un siècle plus tard, le groupe Michelin présent dans 170 pays a su prendre le virage digital en douceur sans adopter les dernières tendances à la mode mais avec habileté et constance. Présents sur une page Facebook particulièrement bien animée (avec des infographies du bibendum), plusieurs fils Twitter dédiés à différentes cibles, la marque de pneumatiques n’oublie pas ses fondamentaux. Et ça marche !
Reforestation et jeux concours sur les réseaux
Alors que la COP21 approche à Paris, fin novembre, la communication digitale s’est récemment concentrée sur deux piliers hexagonaux : l’agriculture et les pneumatiques à travers un jeu concours. Bien conscient de son rôle et de la filière qu’elle maîtrise, Michelin investit désormais dans la reforestation du caoutchouc durable. Et le fait savoir via les réseaux sociaux. Pas d’esbroufe avec les dernières tendances geek du moment que l’on peut croiser parfois sur certains stands de salons spécialisés. Du concret, comme aiment les consommateurs actuels, désormais surinformés et capables d’impacter durablement les imposteurs (cf l’affaire Volkswagen et les faux filtres ou la tendance au greenwashing de ces dernières années dans toutes sortes d’enseignes spéculatives).
Fil Twitter « Michelin recrute… »
Sur Twitter, la prise de parole de Michelin est encore plus pointue avec un fil « Twitter recrute » spécifique, ce que peu de sociétés proposent aujourd’hui, y compris au niveau européen. La société innove en célébrant par exemple les 50 ans du centre de recherche et développement de Ladoux. Peu de temps après la sortie du nouveau pneu toutes saisons révolutionnaire dans son marché. Et le fait savoir sur les réseaux de manière synthétique. Pas d’emballement chez les Auvergnats…Et ils ont raison.
A l’heure où les réseaux sociaux s’enflamment, notamment en France et aux USA à la moindre affaire politico-économique, Michelin trace son sillon sur son cœur de métier. Même si elle n’oublie pas de créer un fil Twitter consacré au guide rouge qui est particulièrement suivi. Au final, la marque qui a traversé la crise économique récente mais a su former massivement ses salariés en période plus creuse voit à long terme. Et surtout, elle a réussi à conserver ses basiques : le pneumatique et le guide éponyme, marque ambassadeur qui l’associe à l’excellence sur les tables du monde entier, y compris sur les réseaux sociaux.
C’est dans une approche raisonnée et constante que www.contenusetstrategies.com souhaite continuer à accompagner ses clients, loin des buzz éphémères.

Fr.N. photo : le musée Michelin à Clermont-Ferrand, adossé au site de production où travaillent encore des milliers de salariés. La France qui gagne…à être connue-Edition Kawa copyright


Professionnels de l’hôtellerie : réappropriez-vous votre e-réputation !

hotel dax

Le secteur du tourisme a été l’un des premiers en France à basculer vers le e-commerce, ce qui a considérablement transformé le modèle classique de vente et de conseils de voyages auprès des clients. Très réactif aux changements technologiques, les tour-operators et les voyagistes ont su se positionner durablement sur ce canal de distribution.

En conséquence, les marges se sont tendues et l’effet « réservation au dernier moment » s’est fortement accéléré, le client attendant de plus en plus les offres de dernières minutes afin de profiter des « bonnes affaires ». Les prestations sont devenues plus discount pour ce type de voyages vendus pour remplir quelques avions ou hôtels, selon les règles du yield management (remplissage d’un train, avion avec des prix préférentiels selon l’anticipation de la réservation). Avec parfois, une déception des clients concernant le séjour touristique en question. De plus en plus de clients se renseignent désormais sur internet avant d’acheter un séjour touristique.

Rapport de force inégal et fragilité de l’hôtelier

En parallèle, la montée en puissance des sites de notation et de réservation comme Trip advisor ou Booking ont eu des conséquences parfois perverses sur de très nombreux hôteliers indépendants, toute classification confondue (de l’établissement sans étoiles jusqu’au 5 étoiles) et sur certaines chambres d’hôtes.

La dépendance  de l’hôtelier / de la chambre d’hôte -qui signe un contrat commercial espérant une visibilité maximale sur le web- à ces sites quasi- monopolistiques- provoque des dérives qui semblent à leurs yeux difficilement maîtrisables. Ces professionnels de l’hôtellerie  ne maîtrisent pas toujours les codes de fonctionnement des réseaux sociaux et l’impact sur la e-réputation de leur établissement.

L’anonymat des clients garantit parfois des conversations qui relèvent du café du commerce. La réaction de l’hôtelier, lorsqu’il  est critiqué est parfois véhémente et ce dernier ne se rend pas toujours compte de la portée des réactions épidermiques à l’échelle de tels sites. En effet,  les commentaires restent postés de manière durable.

Prise en main de sa propre stratégie web par l’hôtelier

La plupart des professionnels s’inquiètent d’un pouvoir de nuisance réel des avis de consommateurs. Ce constat concerne aussi bien les hôteliers indépendants que des mastodontes de l’hôtellerie comme Accor.

Mais certains hôteliers ont pris conscience du problème et commencent par reprendre en main leur propre communication via les réseaux sociaux. Tout d’abord, ils s’abstiennent de toute signature de contrats les liant pour une période définie juridiquement avec ces opérateurs américains ou ne les renouvellent pas.

Ensuite, ils bénéficient aujourd’hui de réseaux sociaux  à forte visibilité (Facebook, Twitter, Instagram…) qui leur permettent de reprendre la parole. Bien sûr, ce choix nécessite une formation avant de bien se familiariser avec l’utilisation des réseaux sociaux, utilisés selon une véritable stratégie éditoriale.

Fr.N.

Pour redevenir autonome dans votre communication web :

Connaissant très bien le secteur du tourisme/de l’hôtellerie et ses acteurs, nous pouvons vous accompagner à franchir cette étape, soit par la participation à une formation spécifiquement adaptée à votre secteur, l’hôtellerie, soit dans le cadre d’une mission de mise en place de la stratégie pertinente pour toucher votre clientèle.

Restant à votre écoute, vous pouvez me joindre à : frednicolas17@gmail.com pour plus d’informations.

La formation est assurée par deux professionnels (secteur hôtellerie et consultant digital/éditorial).  


%d blogueurs aiment cette page :