La vie professionnelle continue…à distance

Avec ce second épisode de confinement subi pour les Français et leur économie, il va vraiment falloir faire preuve de résilience et d’inventivité. En quoi la transformation digitale de vos entreprises va véritablement vous aider à traverser cette nouvelle épreuve imposée par la situation sanitaire ?

Alors que la plupart des TPE, PME, PMI et commerçants ont véritablement été impactés dans leur façon de travailler après deux mois de confinement extrêmement sévères dans notre pays, l’économie a commencé à revivre un peu cet été et plus particulièrement depuis la rentrée de septembre.

Tandis que la majorité des entreprises ont eu recours à des trésors d’inventivité et de bonne volonté des équipes pour se remettre dans une dynamique pro-active de travail-même masquée-que les derniers salons ont pu se tenir jusqu’à fin septembre, avant de stopper au maximum tout rassemblement, freinant de fait de nombreuses opportunités de rencontres entre clients et fournisseurs, la seconde vague de confinement arrive seulement 7 semaines après la rentrée…Le choc devrait être violent pour de nombreuses sociétés si nous sommes à nouveau assigné(e)s à résidence devant notre ordinateur.

Et pourtant, il va falloir impérativement remettre en place des process de travail à distance, via Zoom, Google Meet ou Teams pour continuer à faire tourner l’économie. Le e commerce se porte bien, très bien même, après ces 8 premiers mois consécutifs au 1er confinement. La grande distribution a globalement elle-aussi retrouvé des chiffres de croissance quasi oubliées ces dernières années.

Présence digitale devenue la norme

Petit debrief des secteurs qui ont réussi à garder la tête hors de l’eau après la saison 1 du confinement. Visiblement, le secteur touristique français qui a communiqué sur différents réseaux sociaux et consenti un budget publicité basique pour capter la clientèle française voire européenne proche a tout de même réussi à tirer son épingle du jeu et n’a pas trop fait une saison catastrophique, en tout cas pour les bords de mer mais aussi en montagne et, fait nouveau, en zone rurale isolée. On a vu fleurir de nouvelles publicités et des communications digitales ciblées sur le besoin d’air pur post déconfinement. Globalement, les gîtes, chambres d’hôtes et certains restaurants semblent avoir réussi à traverser la 1ère vague. A Paris et dans les métropoles, c’est le calme plat depuis le printemps, notamment dans l’hôtellerie. Et le tourisme d’affaires va sans doute être assez long à reprendre. L’arrêt des salons ne va pas aider à remonter la pente. AirbnB et ses nombreux appartements à louer dans la capitale va traverser une période compliquée pour les propriétaires qui avaient surinvesti dans ce mode de location. N’en déplaise aux fonds de pension.

Le #MadeinFrance et la consommation locale auprès de producteurs qualitatifs ont retrouvé l’attention de certains consommateurs, sensibilisés aux emplois induits liés directement à ce mode de consommation. A l’heure où la plupart des consommateurs a bien intégré qu’il fallait arrêter de dépendre de manière démesurée des importations chinoises pour retrouver un semblant de souveraineté économique dans de nombreux domaines (industriels, alimentaires, numériques…), les

petits producteurs et certaines PME/PMI semblent bien décidés à jouer la carte de la réindustrialisation voire de la relocalisation (cela va prendre quelques années). Les marques en question le font clairement savoir à commencer par leurs emballages et bien sûr les réseaux sociaux.

Digitaliser son savoir-faire et distribuer en direct

Lors du premier confinement, on a pu constater que les enseignes de jardinage, de bricolage et toutes les entreprises liées au confort de la maison, de l’appartement et du cadre de vie ont connu un regain d’activité. Une fois de plus, la communication digitale a permis de maintenir le lien… avec les consommateurs… et en acquérir de nouveaux.

En bref, si on ne veut pas qu’une bonne partie de notre économie devienne soit chinoise (70 % des produits vendus sur Amazon seraient fabriqués là-bas-source Livre Le monde selon Amazon de Benoit Berthelot-paru en 2019 aux éditions Cherche Midi) soit américaine (d’après l’excellente lettre Petit Web, on apprend qu’aux Etats-Unis, Amazon représenterait 50 % du e commerce global, tuant de fait de très nombreux centres commerciaux), il est urgent que chaque entreprise dans notre pays puisse maîtriser elle-même sa distribution e-commerce voire omnicanale en le faisant savoir de manière digitale.

L’exemple du modèle pure player C’est qui le patron a démontré en travaillant aussi avec les canaux puissants de la grande distribution-bien établis dans notre pays-qu’il était possible de vendre autrement-et avec du sens- à des clients concernés par l’économie locale, régionale ou tout simplement nationale. Afin de maintenir un revenu décent aux producteurs eux-mêmes.

Accompagnement visibilité et stratégie de marques

Notre pays est constitué à plus de 90 % de TPE, PME, PMI, de commerçants, d’artisans qui sont les fondations économiques sur lesquelles repose massivement notre consommation habituelle. Si vous souhaitez affronter moins seule(e) cette 2ème période de confinement imposé et conserver vos relations commerciales avec vos client(e)s, monter en puissance sur la stabilité de vos sites de e-commerce (sursollicités en période covid) et surtout continuer à communiquer de manière durable auprès de vos clients, n’hésitez pas à nous contacter directement à frederic@contenusetstrategies.com.

Grâce à des partenaires spécialisés et experts de leur domaine (montée en puissance de site e commerce avec cloud sécurisé et sollicitations serveurs constants malgré des pics de consommation), digitalisation de vos espaces de production et lieux de vie au travail (communication par écrans mixant présentiels et télétravail, messages destinés aux équipes), nous sommes à votre écoute pour vous accompagner de manière personnalisée dans vos objectifs de transformation digitale.

A commencer par le référencement, l’animation de contenus et la stratégie digitale qui sont notre coeur de métier depuis de longues années, dans de nombreux secteurs (industriels, embellissement de l’emballage, formations, bien-être, tourisme, vins, énergie… )

Pour continuer à être présents dans la tête de vos consommateurs, clients, et éviter de laisser votre savoir-faire, la qualité de vos produits ou de vos services grignotés à petit feu par des plateformes qui ne manqueront pas de nous inonder de call to action ou de publicités d’ici les fêtes de Noël, ne restez pas spectateurs et contactez-nous. Nous nous battrons à vos côtés pour que vous aussi soyez visibles par vos clients.

Contenus et Stratégies- www.contenusetstrategies.com

Mail : frederic@contenusetstrategies.com

Une année 2016 recentrée sur l’essentiel : du fond avant tout !

Voeux 2016-www.contenusetstrategies.com DR Fr.N.
Voeux 2016-www.contenusetstrategies.com DR Fr.N.

Tout d’abord, je tiens à remercier tous les client(e)s qui ont fait confiance à www.contenusetstrategies.com pour les accompagner dans leur stratégie éditoriale et digitale depuis ces dernières années. Plutôt que de souhaiter les vœux de manière convenue, je partage avec vous quelques souhaits pour 2016.

Nous sommes clairement à la fin d’un cycle qui remontait à l’après-guerre et aux trente glorieuses en France et dans le monde. Cela ne va pas sans créer de multiples tensions à bien des niveaux de la société.
Les réseaux sociaux se sont bien installés, Facebook et Twitter en premier lieu, dans la vie de chacun et impactent forcément chacun d’entre nous dans son quotidien en mélangeant de plus en plus vie professionnelle et sphère privée.

Les temps de connexion sur Facebook mesurés chez certaines tranches d’âge (moins de 45 ans notamment) ne cessent de progresser, ce qui prouvent bien que l’attention portée sur son environnement plus ou moins proche ne finit pas de grandir. Les agences de publicité et de marketing ont bien saisi le phénomène et le e-commerce a désormais investi une partie conséquente de nos pratiques d’achat.

Start-ups couvrant presque… tous les besoins

Le secteur des start-ups ne s’est jamais aussi bien porté avec des créations de sites couvrant désormais la majorité des besoins que nous éprouvons quotidiennement : hôtellerie, vêtements, courses, vacances, vins, taxis, transports (en covoiturage), emploi, presse, achats de livres, de musique,etc

Et pourtant, nous n’avons jamais eu autant la sensation de manquer de temps. Sans doute un temps chronophage passé sur internet pour guetter les dernières tendances ou la vie trépidante et bien souvent mise en scène de manière très avantageuse de notre environnement virtuel…

Se recentrer vers plus de fond

Il semble que les consommateurs, clients aspirent à plus de sens et d’authenticité dans leur vie de tous les jours. C’est un des principaux vœux que je formule pour 2016 : essayons de nous recentrer vers plus de fond, notamment dans la communication via les réseaux sociaux.

L’économie sociale et solidaire l’a bien compris, les internautes veulent trouver plus de sens dans leurs achats et surtout de l’authenticité, du durable. Après une crise constante depuis 2008, les priorités des Français ont bien changé ! Surinformés, engagés, sensibilisés à la préservation de la planète, ils sont de plus en plus difficiles à convaincre et ne se laissent plus bercer par les illusions servies durant ces dernières années voire décennies.

Si comme moi, vous partagez ce besoin de recentrer votre communication vers plus de fond et d’avantage d’authenticité, du contenu construit, vous êtes au bon endroit. Alors n’hésitez pas à me contacter pour vos besoins éditoriaux et digitaux.

Excellente année à vous !!!

Frédéric NICOLAS