Les réseaux sociaux et leur influence : comment mobiliser l’opinion ?

Pour celles et ceux qui en doutaient encore, l’impact viral des réseaux sociaux sur des thématiques sociétales est désormais parfois supérieur à celui de la presse traditionnelle, voire de la télévision.

 Image

 Prenons le cas récent de l’affaire du vigneron bio Mr Emmanuel Giboulot, basé dans les vignobles de Beaune. Ce dernier a provoqué une véritable trainée de poudre sur internet en refusant de traiter ses vignes comme indiqué par les autorités viticoles régionales.

En effet, la flavescence dorée risquait de toucher certains pieds de vignes durant ces derniers mois. Un arrêté préfectoral est pris pour sensibiliser les vignerons Bourguignons à traiter leurs vignes. Cette pratique, antinomique avec celle de la viticulture bio que choisit ce vigneron, Mr Emmanuel Giboulot la refuse en bloc.

 En effet, le vignoble Bourguignon, à l’image de la plupart des vignobles Français s’est depuis quelques années, converti  au bio ou à la viticulture raisonnée, cette pratique permettant de mieux coller aux attentes de consommateurs plus jeunes, plus urbains, avertis des dangers des traitements parfois trop puissants qui ont abîmé certains sols agricoles un peu partout en France, bien au-delà de la seule viticulture.

Mobilisation sur Facebook : 500 personnes devant le tribunal

La fuite vient du vigneron lui-même devant une assemblée de collègues dans un contexte de réunion viticole professionnelle. Aussitôt, par crainte, par effet de groupe, ce vigneron bio devient le mouton noir et une procédure en justice est enclenchée.

Alors que le vigneron risque jusqu’à 30 000 € d’amendes et 6 mois de prison, une mobilisation sur le web et dans différents journaux locaux prend forme. Une page de soutien sur Facebook est créée et réussit à mobiliser plus de 2300 personnes en moins de 4 mois. Une pétition circule sur les réseaux sociaux et quelques VIP prennent le relais à Paris. Tout d’abord des communautés plutôt sensibilisées à l’agriculture bio puis quelques bloggeurs…et enfin le grand public.

Ce n’est seulement qu’une semaine ou deux avant le procès -qui se déroule au Tribunal de Dijon- que la presse comme Le Monde ou Le Monde2 prend position, entraînant un débat de société plus global sur la viticulture bio ou raisonnée, laquelle gagne des parts de marché un peu partout en France. Et forme un consensus sur l’opinion publique.

La mobilisation se poursuit le jour du procès, le 25 février dernier, avec pas moins de 500 personnes venus soutenir le vigneron devant la cité judiciaire de la capitale de Bourgogne, passant du virtuel au réel.

Il aurait été difficile d’atteindre un tel impact sans l’aide de cette mobilisation « citoyenne » et surtout sociétale sans  les différents réseaux sociaux.

Cerise sur le gâteau, le vigneron n’écope que d’une amende de 1000 €, assortie pour moitié du sursis. Ce n’est qu’à l’issue du procès que Canal+ a invité le vigneron sur son plateau pour suivre cette « consécration sociétale » pour une interview de 10 minutes, le midi, bien loin des ceps de vignes.

Ce cas d’école qui peut s’appliquer à des marques polluantes ou causant des conséquences néfastes sur l’environnement n’est pas négligeable. Elle est désormais dans la tête de tous les directeurs de marketing et de communication. 

Prenez les devants pour accompagner votre communication digitale afin de maîtriser et d’identifier les différents canaux d’influence sur les réseaux sociaux. Sur le long terme, pas juste pendant les vacances d’été…Traiter sa stratégie digitale à grand renfort de contrats éphémères ou stages de passage peut produire l’effet inverse car le suivi n’est pas assuré.

Vous renseigner pour mettre en place une stratégie durable sur les réseaux sociaux : frednicolas17@gmail.com. #emicfdnicolas

Photo : Fr.Nicolas copyright-vignes en Bourgogne et cheval de trait.

Publicités

À propos de frederic@contenusetstrategies.com

Consultant en stratégies éditoriales et digitales, je possède à la fois une expérience du monde de l'entreprise et une excellente connaissance du secteur des médias print et web (15 ans d'expériences). Journaliste et fondateur d'un portail éditorial web (économie, high tech, industrie du tourisme), je mets mon expérience de l'entrepreneuriat web, de la presse et des réseaux sociaux au service des entreprises souhaitant optimiser leur présence éditoriale et bien maîtriser l'usage de leur présence digitale. Me suivre sur : @emicfdnicolas ou https://contenusetstrategies.com/ Contact : frederic@contenusetstrategies.com Voir tous les articles par frederic@contenusetstrategies.com

Les commentaires sont désactivés.